18ème Rallye du Vallespir (66)
Amélie les Bains (66), les 1er et 2 avril 2006

A Didier ....
Le samedi des recos, j'apprends par téléphone le décès de mon ami Didier. Le Fenouillèdes et le Vallespir étaient ses rallyes fétiches et on ne manquait pas d'en parler longuement à chacune de nos rencontres. Il s'était délecté à lire mes résumés des Vallespir et Fenouillèdes 2005 et attendait avec impatience celui de cette année.
Je lui dédie bien entendu mon Vallespir 2006 ainsi que ce résumé.

Irais-je, n'irais-je pas ?
La fin de la saison 2005 me laissait quelques interrogations sur une éventuelle reprise en ce début d'année.
Après un séjour à Noël sous les Tropiques et une remise en forme morale tip-top, je ne me voyais pas rester aux bords de la route après une expérience aussi constructive que l'an passé.
De plus, l'inénarrable DD est en train de monter sa 309, on parle de monter une assoc ensemble et Patrick me faisait comprendre que ce serait dommage d'arrêter en si bon chemin, alors c'est décidé, on repart pour une saison.
Je prends ma licence cette année à l'ASA du Midi, toute proche de chez moi et nous voici donc prêt et motivé pour ce Vallespir, édition 2006 et du coup ma 2ème édition de ce rallye.

Samedi 25 mars 2006. Les recos.
Je pars de Toulouse le samedi matin de bonne heure pour rejoindre Patrick à Toulouges, près de Perpignan. Pour ce 2ème Vallespir ensemble, les notes ne sont qu'à corriger, donc on ne fera que 2 passages, cela suffira.
Dans l'une des spéciales, coup de téléphone sur mon portable.
C'est Nathalie qui m'apprend le décès de son mari Didier, un ami. Une baffe en pleines recos.
Dire que j'allais l'appeler pour que l'on se voit le week end prochain, pour le Vallespir, son rallye fétiche avec bien sur celui du Fenouillèdes.
Totalement déstabilisé pour finir la spéciale, j'arrive tout de même à suivre et à modifier les notes sans trop de problèmes, mais j'accuse salement le coup et ce jusqu'à la fin de la journée.
Le reste des recos se passent tout de même bien et on n'aura pas vu grand monde ce samedi contrairement à l'an passé.

Samedi 1er avril - Les vérifs
Après être arrivé à Toulouges hier soir et une bonne nuit de sommeil, nous voici à Amélie pour les vérifs. Côté admin, c'est comme l'an passé, au parking du stade. On décide avec Patrick de changer les roues directement sur place.
L'infatigable DD est bien sur de la partie pour l'assistance et il ne tarde pas à nous rejoindre.

DD et Patrick au collage

Une fois la Clio décorée, direction la technique où je retrouve Vasco, le webmaster du site du Vallespir.

La Clio aux vérifs techniques
L'équipage au complèt - Phil et Patrick
Photos : Vasco

Marie alias "Poppins", N°126 s'est blessée l'avant veille. Elle est venue quand même aux vérifs mais elle l'a sacrement mauvaise de ne pouvoir participer alors qu'elle était engagée.
Parmi les connaissances, je retrouve le Touril Jean-Pierre Segura, du team de Robert Abadie ainsi que les Illois Alain et John Dessens avec une superbe Clio Maxi et enfin un petit bonjour à Richard (Génesca) pour lui souhaiter bonne chance pour cette édition.

Le speaker avec Jacques Maraval
La Subaru WRC de Joan Olle-Bartolomé

Le plateau est exceptionnel. De nombreux Catalans Espagnols sont venus faire le déplacement. Pas mal de Kit car, des pointures Régionales telles que Maraval, Génesca, Bérenguer, Jezequel, Beuron et bien d'autres encore sont ici et pour la première fois au Vallespir, une WRC.

La Clio est au parc

Liste des engagés

Pour nous, c'est simple. On veut bien sur finir le rallye, nous faire plaisir, faire mieux que l'an dernier et de ne pas être trop en bas du classement général, ni de classe mais vu la meute des N3 cette année, inutile de penser à faire le podium dans la classe. (Rire).

Le parc fermé

Tout le monde est fin prêt ... Alors le rallye peut commencer.

Tableau de bord
Engagés : 129
306,9km
dont 146km d'ES et 160,9km de liaison
Groupe N : 45 - Classe N3 : 24

Samedi 1er avril - Le rallye
Après s'être restauré avec un bon pain bagnat, l'heure était venue de se préparer et de se diriger vers le parc. Première impression et de taille pour moi : Pas trop de stress et moins de pression que l'an dernier, seulement perplexe en regardant le ciel qui se couvrait de nuages .... noirs. Côté forme, rien à dire, impeccable sur toute la ligne. Que demander de mieux ? Heuu, si ... Du soleil. On assiste aux premiers départs et on attend patiemment notre tour.

Richard Génesca sur le podium ...
... Ainsi que Jacques Maraval

ES 1 : Corsavy – Le Tech - 15k900
Aller, c'est parti, départ et pointage sur le podium à 15h10. On entre dans le parc à 15h00.
Je retrouve Sébastien. Paul est devant nous cette fois çi et on ne l'aura pas dans le rétro comme cela a été le cas au Fenouillèdes !!
Derrière nous, c'est l'équipage Frédéric Lamouroux/Arnaud Jaoul. Pas trop le temps de faire connaissance. Je pointe et direction Corsavy.
Arrivé au départ de l'ES, la pression monte, normal, mais beaucoup moins que les rallyes précédents. C'est peut être le fait que je l'ai fait l'année dernière et que je me sens plus à l'aise, qui sait ?.
Je pointe à 15h40 et arrivé au point de départ, aucun problème de harnais ni de casque comme j'en avait l'habitude. Impeccable.
Et c'est parti.
Les virages se succèdent et tout se passe nickel. J'entends Patrick rouspéter qu'il ne va pas assez vite mais tout s'enchaîne correctement. Côté spectateur, un monde au bord de la route ! Ils ont du se régaler à voir passer les premiers bolides !! .... mais pour nous, c'est aussi le spectacle moins fascinant des autos sur le bas côté, des traces de freins qui aboutissent à d'autres autos en piteux état. J'en compte 4 au total dans cette ES. Aller, il ne faut pas se laisser déconcentrer.
Tout à coup, Patrick s'arrête et laisse passer notre poursuivant. Humm, je pensais voir la Clio 79. Nan, nan, c'est l'Astra N° 80. Bigre, Stéphane Codou (le pilote) a rattrapé 2 voitures et nous met donc 2mn dans la vue et un vent par la même occasion.
L'arrivée au Tech se passe très bien. On fait mieux que l'an passé mais d'après Patrick, on aurait du faire encore beaucoup mieux ...

Dans l'ES1, avant Montferrer - Photo : x

Tableau de bord ES1
Temps ES
Position
Moyenne
Ecart 1er
Temps scratch
Classement
12m38,6s
(15m02,3s - 2005)
92ème / 116
75,51 km/h
+2m16,8s
10m21,8s (Maraval)
92ème / 116

ES 2 : Le Pont – La Forge - 7k800
Les 2 Stéphanes, Codou et Triaire de l'équipage de l'Astra nous remercient de les avoir laissé passé. 15ème au scratch, ca ne m'étonne plus qu'il ai réussi à nous rattraper ainsi que la N°79. Y'à encore un tour donc, il y a de très grandes chances pour les revoir prochainement dans le rétro !  Mouarf !
Je pointe à 16h09 et nous voilà reparti.
Tout ce passe pour le mieux mais à la sortie d'un virage, on aperçoit un équipage en difficulté qui nous fait signe de ralentir. Bon dieu, ce sont Paul et Sébastien. Leur Clio est salement amochée dans un fossé et ils ont eu la présence d'esprit de sortir de suite pour nous signaler leur sortie de route. Ils nous font signe que tout va bien et on continue sans trop ralentir. Arf, ça déconcentre Patrick et moi n'en parlons pas.
L'arrivée se passe nickel et on en profite pour faire un temps correct.
Un peu après dans la liaison, on retrouve l'inépuisable DD qui nous attend au bord de la route avec un pack d'eau. Ca tombait rien car je n'avais plus de salive !!. On ne reste pas longtemps à discuter car il faut rejoindre Palalda.

Tableau de bord ES2
Temps ES
Position
Moyenne
Ecart 1er
Temps scratch
Classement
5m37,8s
(6m48,6s - 2005)
73ème / 109
83,32 km/h
+52,6s
4m45,2s (Maraval)
82ème / 109

ES 3 : Palalda – Le Vila - 6km400
Et il ne manquait plus que cela maintenant, la pluie pendant la liaison. Ca recommence comme l'an dernier et en "Sliks" bien entendu.
Arrivé à Amélie, un petit changement dans l'itinéraire, on ne passe plus dans le centre ville et c'est bien mieux. Les années passées, c'était des embouteillages, des équipages en retard et de gros problèmes pour tout le monde.
Je pointe au contrôle de Palalda à 16h57 et nous voici parti sur une route humide. C'est la spéciale que Patrick n'aime pas. Moi, ca va.
Avant l'un des virages après la borne Michelin, des traces de freins, une auto dans les décors, Aie, on ralentit car des drapeaux jaunes nous ont prévenu de l'incident. On continue et encore une fois, ca me perturbe évidemment dans les notes. J'arrive à rattraper le tout et on termine sans problème l'ES malgré l'humidité.  On fait a peu près le même temps que l'an passé. Direction maintenant la première assistance.

Tableau de bord ES3
Temps ES
Position
Moyenne
Ecart 1er
Temps scratch
Classement

5m31,9s
(5m51,6s - 2005)

90ème / 102
69,61 km/h
+1m15,4s
4m16,5s (Maraval)
80ème / 102

Le routier entre l'ancien pont de chemin de fer et l'entrée de l'assistance est une vrai galère. Des "papés" devant nous font du 30 à l'heure et il ne font pas le moindre effort pour nous laisser passer. L'Astra double tous ces "Cargols" et on en fait autant pour ainsi dire en pleine ville. Mon chrono me dit qu'il reste 2 mn pour arriver au pointage.
Enfin le rond-point pour accéder à l'assistance. Je pointe à 15s de la pénalité fatidique et évidement, je râle auprès du commissaire qui n'y peut rien, le pauvre. Celui-çi me répond simplement et gentiment de le signaler auprès de la relation concurrent. Bah, on n'a pas été pénalisé mais n'empêche que le temps alloué est beaucoup trop court.
Vu la météo qui ne semble guère s'arranger, on décide sans hésiter de changer les roues. La pluie continue de plus belle et en discutant un peu avec les autres équipages, il parait que certains concurrents on eu de la grêle dans l'une des ES tout à l'heure.
Après 20mn d'assistance, on se dirige vers le parc pour un regroupement également de 20mn. Humm, cela m'étonnerait que l'on reste aussi longtemps vu les multiples abandons.
Je pointe sous des trombes d'eau à 17h39 et Pascal alias "Vino", le sympathique webmaster de rallyes66 vient me dire bonjour. Pas de bol, je vois sur mon nouveau carnet de pointage, départ à 17h42, soit pratiquement tout de suite. Ce sera pour une autre fois et on file direction Corsavy.

Phil pointe à gauche. La Clio rentre au parc - Photo : x

ES 4 : Corsavy – Le Tech - 15k900
Je pointe à 17h57 sous la pluie et passé le contrôle, premier arrêt de course. Juste devant nous "Jeff" Bérenguer est en train de manœuvrer pour garer sa "C2". Visiblement, c'est l'abandon pour lui.
L'arrêt de course ne dure pas longtemps et nous voici sur la ligne de départ. On s'attend à un "remake" de l'an passé vue la route détrempée. Cette fois ci, on a les pneus de série donc on risque d'être un peu plus confiant mais cela n'empêchera pas d'être prudent tout de même.
En plein milieu de Montferrer, on se fait doubler à nouveau par l'Astra N° 80 et arrivé au Tech, on fait 1mn de plus qu'au premier passage. Fallait s'y attendre.

Quelque part dans l'ES4 - Photo : Aurélie

Tableau de bord ES4
Temps ES
Position
Moyenne
Ecart 1er
Temps scratch
Classement
13m40,2s
(15m01,9s - 2005)
80ème / 94
69,80 km/h
+2m43,1s
10m57,1s (Maraval)
80ème / 94

ES 5 : Le Pont – La Forge - 7k800
Flotte, flotte, flotte. Ce sera en bref les conditions de route à prévoir et pointage à 18h35.
Dans l'ES et à la sortie d'un virage, la Clio fait un léger travers que Patrick arrive à maîtriser. Juste derrière, on revoit Paul et Sébastien qui nous font signe, toujours bloqué à cet endroit. La fin de l'ES se déroule sans problème majeur et toujours sous la pluie.

Tableau de bord ES5
Temps ES
Position
Moyenne
Ecart 1er
Temps scratch
Classement
6m05,9s
(6m38,8s - 2005)
77ème / 89
76,93 km/h
+1m13,3s
4m52,6s (Maraval)
76ème / 89

ES 6 : Palalda – Le Vila - 6km400
C'est la dernière ES avant la pause.

Pause photo avant le départ de l'ES6

Je pointe à 19h28 et c'est parti.
Aucun problème durant le parcours malgré que l'on ai fait un moins bon temps que l'an dernier mais c'est toujours cette fameuse spéciale que Patrick n'aime pas.
Arrivé à Palalda, direction le parc pour pointage à 19h50 et 3h30 de regroupement.

Tableau de bord ES6
Temps ES
Position
Moyenne
Ecart 1er
Temps scratch
Classement
5m55,5s
(5m46,2s - 2005)
83ème / 89
64,90 km/h
+1m24,6s
4m30,9s (Maraval)
77ème / 89

Enfin la pause. Cette première partie a été bien rythmée et dans l'ensemble, tout c'est bien déroulé. Contrairement à l'an passé, on décide de rester à Amélie. On part manger tous les 3 un morceau au "Café de Paris" et environ 1 heure avant le départ des premiers concurrents, on part jeter un oeil dans l'ordre des départs pour tout à l'heure.
Là, grosse surprise. Alors que nous sommes classés 77ème en fin d'ES, on part à la 56ème position, juste derrière Alain Cribeillet. On s'aperçoit que beaucoup d'autres équipages sont dans le même cas que nous et que pour certains, c'est l'inverse, classés 14ème, ils se retrouvent 40ème. Humm, doit y avoir un léger "bug" dans le programme informatique !
Les premiers concurrents sont déjà partis donc on restera dans cet ordre de départ là.
Je pointe donc à 23h12 et direction l'assistance.
Entrée à 23h19 puis Patrick pose la rampe. Pas grand chose à faire d'autre car on a décidé de garder les pneus de série. Il ne pleut plus mais la route a du rester humide malgré que l'on nous dise que c'est sec par en haut.
Pointage en fin d'assistance à 23h39. Là, on nous annonce un fait incroyable. L'ES 8 est annulée suite à des bagarres entre spectateurs au col de Llauro. De plus, des jets de pierres sur les autos ont été également signalés. Info/Intox ?. Du coup, on sera dirigé par Taillet avant de rejoindre le parc. Je l'annonce à Patrick et direction le départ à Palalda, tout proche.

ES 7 : Palalda – Col Xatard (Nuit) - 18k900
Je pointe à 23h43 mais c'est à nouveau un arrêt de course. On attend un petit peu et l'on voit une voiture de pompier prendre la spéciale. Bigre, pas bon tout cela, ça doit être grave.
Puis quelques minutes plus tard, les voitures repartent. Etonnant, mais on s'aperçoit rapidement qu'elles font demi-tour !. On nous annonce qu'effectivement la spéciale est annulée et que l'on doit repartir au parc.
On s'exécute et on croise dans la descente les équipages qui ne comprennent rien à ce qui se passe.
Arrivé au parc, on gare la Clio puis j'appelle DD qui est resté à l'assistance pour nous attendre.
Là, il m'apprend que c'est un bazar indescriptible. Les premiers concurrents qui, du coup, sont arrivés plus tôt du fait que l'ES8 a été annulée, sont déjà arrivés au parc d'assistance et qu'au pointage, les commissaires sont obligés de gérer 2 feuilles de pointage. La rue qui même au parc est complètement saturée et les premiers concurrents arrivent en même temps que les derniers.
On nous attribue un temps calculé au pourcentage donc par rapport à nos passages sous la pluie. Encore une fois, ça ne nous arrange pas du tout.
Bref, DD arrive tout de même à s'incruster et on part sans trop s'attarder vers Toulouges.
Demain, on espère en tout cas qu'il fera beau et que la direction de course nous laissera un peu de temps pour changer les roues et enlever la rampe.

Tableau de bord ES7
Temps ES
Position
Moyenne
Ecart 1er
Temps scratch
Classement
15m06,8s (forfaitaire)
       
71ème / 83

ES 8 : Oms – Céret (Nuit) - 9k700
Annulée

De retour à Toulouges et en cassant une petite graine dans la cuisine chez Patrick, on fait le bilan après cette première étape qui n'est pas trop mauvais malgré tout. On est dernier de classe mais on se dit que sans la pluie et l'annulation des 2 dernières ES, on aurait pu faire beaucoup mieux. Dommage pour ce coup ci.

Tableau de bord fin 1ère étape
Temps
Classement
Groupe N
Classe N3
Ecart 1er
1h04m36,7s
71ème / 83
27ème / 33
19ème / 19
+12m44,7s

Dimanche 2 avril - C'est reparti
En partant de Toulouges et sur la route qui nous emmène à Amélie, on se dit avec Patrick que ce serait un comble s'il se mettait à pleuvoir aujourd'hui vu le temps superbe qu'il fait. Pas un nuage, conditions donc géniales pour les 4 ES de cette matinée.
Arrivée au parc, on se dirige vers les tableaux pour consulter notre heure de départ. C'est donc 9h38 et à la 71ème position, donc le problème informatique d'hier soir a été résolu. On retrouve l'irremplacable DD et on attend tranquillement notre départ.
Aller, 9h28, c'est l'heure. Je pointe et on me donne un additif pour passer à l'assistance avant le départ d'ES. Une très bonne chose et quelque part un peu normal vu les problèmes d'hier soir. Pour nous, c'était une nécessité car on n'est pas chaussé comme il faut pour ce temps superbe et on a encore la rampe.
Une fois l'assistance terminée, direction Palalda.

ES 9 : Palalda – Col Xatard - 18k900
Je pointe à 10h08 et arrivé avant la ligne de départ, c'est à nouveau un arrêt de course.
Avec ce temps superbe et ce beau soleil, tout le monde est dehors devant les autos. Puis c'est à nouveau reparti et départ à 10h40.

On attend le départ de l'ES9

Patrick se défoule et pour ma part, ça se passe d'une façon impeccable sur toute la ligne.
J'ai le temps de voir une foule impressionnante au col de Llauro et d'ailleurs en général un public venu nombreux tout au long de la spéciale.
Arrivé au point stop, un chrono très correct qui nous motive tous les 2 pour la suite.

Tableau de bord ES9
Temps ES
Position
Moyenne
Ecart 1er
Temps scratch
Classement
13m50,0s
(15m20,2s - 2005)
56ème / 77
81,98 km/h
+2m04,9s
11m45,1s (Maraval)
64ème / 77

ES 10 : Oms – Céret - 9k700
Pointage à 11h20 et c'est parti.
Encore une fois, ES impeccable, beaucoup de monde sur le bord de la route et arrivée à Céret content de nous. On se dirige maintenant vers le parc pour un regroupement de 30mn mais qui va sûrement être également raccourci.

Tableau de bord ES10
Temps ES
Position
Moyenne
Ecart 1er
Temps scratch
Classement
6m58,3s
(7m29,4s - 2005)
53ème / 76
83,54 km/h
+56,6s
6m01,7s (Maraval)
63ème / 76

Comme il fallait s'y attendre, on reste à peine 1 minute au parc et direction l'assistance. Pointage à 12h01 pour 20mn. J'en profite pour faire quelques photos vu qu'il n'y a pas grand chose à faire puis direction Palalda.

Le pointage au parc d'assistance
Pause photo devant la Clio

ES 11 : Palalda – Col Xatard - 18k900
Pointage à 12h26 et c'est parti pour la dernière boucle. Temps splendide.
Au col de Llauro, un peu moins de monde mais toujours ce public au bord de la route venu nombreux aujourd'hui. Arrivé à la fin de la spéciale, on fait 1 seconde de mieux qu'au premier passage.

Tableau de bord ES11
Temps ES
Position
Moyenne
Ecart 1er
Temps scratch
Classement
13m49,5s
(14m53,5s - 2005)
54ème / 72
82,07 km/h
+1m59,9s
11m49,6s (Génesca)
58ème / 72

ES 12 : Oms – Céret - 9k700
Pointage à 13h09 et en avant pour la dernière.
Impeccable également sur tout le parcours, on fait un tout petit peu mieux qu'au premier passage et on se place à la 45ème place. Pas mal, non ?. Faut dire que Patrick s'est lâché et moi assuré impec.

Tableau de bord ES12
Temps ES
Position
Moyenne
Ecart 1er
Temps scratch
Classement
6m56,1s
(7m10,8s - 2005)
45ème / 71
83,94 km/h
+52,7s
6m03,4s (Olle)
56ème / 71

C'est terminé, on a fini le Vallespir une nouvelle fois et on est bien entendu content comme tout. D'après Patrick, la Clio a été parfaite durant ces 2 jours.
Arrivé au parc, je pointe en avance et on gare la Clio derrière le camion du podium.
Je retrouve Eric avec qui je discute un bon moment. Ca faisait longtemps que l'on devait se voir et je suis bien content qu'enfin on puisse papoter autrement que par MSN.

Pointage au parc de regroupement

Maintenant, on peut décompresser. La Clio doit rester au parc jusqu'à la publication officielle des résultats. Il fait beau et tout va bien.
C'est Jacques Maraval qui remporte cette année la 18ème édition du Vallespir. Dire qu'il venait à ce Vallespir pour essayer sa 306 avant le s'élancer en quête du Trophée Michelin. En tout cas, belle perf et bravo à lui.

La Clio au parc ... - Photo : Vasco
.... et Phil content de son week end.- Photo : Vasco

Cette année, pas mal de copains rallyemen ne sont pas arrivés au bout de ce Vallespir, mais quoiqu'il en soit, j'ai eu plaisir et durant ce week end à voir ou à revoir Olivier (N°27), Stephan (N°68), Christophe et Jean-Louis (N°116), Paul et Sébastien (N°77), Pascal (N°74), Laurent (N°120), Thierry, un revenant (N°44), Nicolas (N°110) et un nouveau venu, l'ancien copilote de Patrick, Pascal (N°106).
Merci aux organisateurs qui, malgré quelques dysfonctionnements, nous ont fait passer un bon week end et un coup de chapeau aux commissaires qui, rappelons le, font un boulot super pour la réussite de ces rallyes.
Merci également à Vasco car on oublie souvent les webmasters qui, dans l'ombre, apportent eux aussi leur petite contribution.

Quand à nous, ce week end aura été une réussite sur toute la ligne.
On ne remerciera jamais assez l'increvable DD qui nous aura patiemment et habilement apporté son aide durant ce week end.

Tableau de bord final
Engagés : 129 - Partants : 120 - Classés : 70
Temps
Classement
Groupe N
Classe N3
Ecart 1er
1h46m10,6s
56ème / 70
21ème / 28
14ème / 15
+18m28,3s

Le prochain ? On fait une pause jusqu'au Montagne Noire car c'est décidé, cette année, on le fait !

Sur le chemin du retour et dans ma Mégane qui me ramenait sur Toulouse, mon esprit était bien sur encore dans le rallye mais je ne pouvais m'empêcher d'avoir une pensée pour Didier. Il n'aura pas été là cette année pour m'encourager au bords des ES mais je suis persuadé que quelque part, il n'était pas bien loin ....

Liens :
Site du rallye : http://rallyeduvallespir.free.fr
Tous les résultats : http://www.patricksoft.fr
Extrait vidéo de nos passages par Vasco. Un grand merci à lui :
Montferrer - ES1
Col de Llauro - ES11


Début de page
Retour menu