17ème Rallye du Vallespir (66)
Amélie les Bains (66), les 2 et 3 avril 2005

Vendredi 1er avril.
Dans ma Mégane, sur l’autoroute entre Toulouse et Perpignan, j’écoute machinalement la radio et la pression monte. Tiens, bizarre, je ne comprends vraiment pas pourquoi !
Est-ce que tout est prêt ?, Rien oublié ? Comment ça va se passer ?
Mais oui, suis-je bête. Evidemment... Demain c’est le grand jour. Je vais "faire" le Vallespir.

Comment en être venu jusque là, m’interrogeais-je ?
Depuis le temps que je regardais passer ces bolides au bord des spéciales, après avoir communiqué avec pas mal de personnes branchées et qui plus est étant le webmaster du site sur le rallye du Fenouillèdes, il fallait bien que cela arrive un jour. Il aura suffit d’une opportunité, qu'une occasion se présente pour que je puisse avoir la possibilité de me rendre compte, par moi même, de ce que c’est qu'un rallye auto.
Pour cette saison 2005, Patrick se retrouvait sans copilote. Un échange d’E-mail en ce début d’année et me voici titulaire dans le baquet de droite de sa Clio RS.
Il m’avait prévenu, ton premier rallye, ta première découverte sera … Le Vallespir.
Gloups !

Visite médicale, licence à l'ASA Roussillon, panoplie du parfait rallyman et me voici à quelques semaines du rallye.
Reste la théorie, les notes, le pointage (ça c’est la grande inconnue), vais-je y arriver ?, ça ne s’improvise pas tout cela !!
Bref, pleins de questions mais hyper motivé. Heureusement que le web est là pour trouver les infos et que mes quelques copains dans le milieu et surtout DD m’ont aidé dans cette démarche.
Un petit tour à l’Espinouse le 5 mars pour une petite formation "sur le tas" au pointage de l’ES2 et me voici prêt, enfin j’espère …

Samedi 26 mars. Les recos.
Première découverte avec ce qui va m’attendre. 1 passage, c’est moi qui note. 2 autres passages et c’est moi qui balance les notes et qui corrige.
Bilan très satisfaisant. Bonne impression dans l’ensemble. Mais ce ne sont que les recos.
On verra bien .....

Je quitte l’autoroute et me voici arrivé à Toulouges. Ce week end, je serai logé chez les parents de Patrick tout près de Perpignan.
Une soirée très simple et une bonne nuit de sommeil. On doit être en forme pour demain.

Samedi 2 avril - Préparatifs
On a donc rendez vous à partir de 8h30 pour les vérifs, à Amélie les Bains.
Arrivé près du parc, on retrouve DD qui va nous accompagner tout le long du week end pour l’assistance. On commence par changer les pneus car contrairement aux autres équipages, la Clio est arrivée par la route et non pas sur un plateau. On procède donc au montage des "Slicks".

On change les pneus - Photo : Vasco

Nous faisons la connaissance de Vasco avec qui j’avais donné rendez vous ici même.
Il s’est proposé pour assurer la partie web du rallye. Pas mal de boulot en perspective mais c’est sympa car rien n’existe sur Internet. On ira voir ensemble les officiels qui s’occupent des communiqués de presse et des résultats afin qu'il puisse récupérer les infos.

Direction parking du stade pour les vérifications administratives.
Papiers, photos, licence, permis. Effectivement, ce n'est que du "stratif".
On nous donne de quoi décorer la voiture et direction Place de la Sardane pour les vérifications techniques. Pas trop de surprises et on laisse la Clio au parc.
Nous avons le numéro 67 et sommes devant Stephan Rivière, que je connais un peu par l'intermédiaire du web et pour m'avoir envoyé quelques documents concernant justement le Vallespir.

Liste des engagés

Vérifications techniques et la Clio est dans le parc fermé. Photos : Vasco

On part se balader en ville puis prendre un café au "Café de Paris". Vasco nous accompagne.
Midi, on va manger un morceau mais la pression commence cette fois ci à monter sérieusement.

Parc fermé - Photos : Vasco

Tableau de bord
Engagés :
114
306,9km dont 146km d'ES et 160,9km de liaison
Groupe N : 40 - Classe N3 : 21

Samedi 2 avril - Le rallye
Départ des premiers concurrents et la pluie commence à tomber. DD et moi profitons pour saluer John Dessens avant de monter dans sa Clio Cup N° 0 et Richard Génesca pour lui souhaiter bonne chance.
Au fil des autos qui se succèdent sur le podium, j’en profite pour voir comment ça se passe et pour régler mon chrono à l’heure. "Paniques pas" me dit DD, "t'as le temps" ....

En attendant le départ - Photos : Vasco

Les équipages n’ont le droit de rentrer dans le parc que 10mn avant l'heure de départ effective.
Notre heure à nous, c'est 14h59.
A 14h49, nous entrons dans le parc, c'est la montée sur le podium.
On me donne le premier carnet et départ vers Corsavy.
Nous nous arrêtons au parking du stade pour faire un rapide ménage dans la voiture.
Un petit bonjour à Nico Daous qui se trouve là au même moment.

ES 1 - Corsavy – Le Tech - 15k900
Le beau temps n’est décidément pas au rendez-vous. La pluie fine continue à tomber, la route risque d’être mouillée. Patrick me dit que l’on ne va pas aller trop vite vu que les "Slicks" ne sont pas adaptés pour ce type de temps et qu’il n’a pas l’habitude de conduire sous la pluie.
A Corsavy, premier pointage, 15h29. Je fais connaissance avec les copilotes des autos précédentes et suivantes, comparons nos temps de pointage pour voir si tout est OK et c’est parti pour la ligne de départ.
Patrick branche la caméra et le compte à rebours commence.

5.. 4.. 3.. 2.. 1.. Ca y est, c’est parti.

Au premier droite, des spectateurs au bord de la route nous font de grand signes – Attention danger. Effectivement, notre prédécesseur, la "66" est arrêtée en plein milieu de la route et d'autres spectateurs sont en train de pousser la voiture.
On force un peu le passage. On perd au moins 20s.
Sapristi, ça commence mal mais que dire de cet équipage qui abandonne dès le premier virage !!.  Ca doit être vraiment frustrant.

La "66" en panne - Extrait Video cam embarquée

La route est mouillée, glissante et je vois bien que Patrick n’est pas à l’aise, d’où prudence.
La route défile et je balance les notes. Ca va, je maîtrise la situation et je m’en sors pas trop mal pour un début.

Le brouillard fait son apparition. Manquait plus que cela.
On se fait doubler par l'équipage Stephan Rivière/Pascal Richaud, N°68, un peu avant Montferrer, puis c’est au tour de l'équipage Xavier et Stéphane Rigaud de nous dépasser.
Ben décidément !

On vient de se faire doubler par Stephan.
Extrait Video cam embarquée.
Traversée de Montferrer.
Extrait Video cam embarquée.

Enfin l’arrivée au Tech.
Pour une première spéciale, ça a été très éprouvant.
Au point stop, les résultats ne sont pas brillants d’après Patrick, mais par rapport aux conditions de route pénibles, ça ne l’étonne pas du tout.
Nous partons vers l’ES2 et DD nous attend un peu plus loin au bord de la route.

Tableau de bord ES1
Temps ES
Position
Moyenne
Ecart 1er
Temps scratch
Classement
15m02,3s
97ème / 100
63,46 km/h
+4m21,9s
10m40,4s (Maraval)
97ème / 100

Point "Stop" au Tech - Extrait Video cam embarquée

ES2 : Le Pont – La Forge - 7k800
Avant l’arrivée au pointage, on voit Tonio qui nous annonce qu’il abandonne. Turbo de sa Subaru HS.
Le copilote de la "69", Stéphane Rigaud, vient nous remercier de la part de son pilote de l’avoir laissé passer dans la spéciale précédente.
Pointage à 15h59.

Départ plus à l’aise mais la route est toujours aussi humide d’où prudence également. Au col, à nouveau du brouillard. Stéphan nous rattrape un peu avant l’arrivée mais nous ne le gênons pas.

Tableau de bord ES2
Temps ES
Position
Moyenne
Ecart 1er
Temps scratch
Classement
6m48,6s
93ème / 97
68,82 km/h
+1m54,1s
4m54,5s (Maraval)
96ème / 97

ES3: Palalda – Le Vila - 6km400
Palalda - La spéciale que Patrick n’aime pas trop. Pointage à 16h47 et départ.
Toujours pareil. Pluie, route mouillée. On redouble de prudence. Mes notes sont OK sur tout le parcours.

Tableau de bord ES3
Temps ES
Position
Moyenne
Ecart 1er
Temps scratch
Classement

5m51,6s

92ème / 93
65,64 km/h
+1m29,3s
4m22,3s (Maraval)
92ème / 93

Rentrée au parc à 17h08 pour à peine quelques minutes puis direction l’assistance afin de remplir le réservoir.
Cette année, les concurrents n’ont plus le droit d’aller se ravitailler dans les stations services. Heureusement que DD était là. Assistance un peu pénible vu que l’on est garé en double file. Les assistances autours n’arrêtent pas de pester que l’on soit à cet endroit.

La Clio sur le podium - Photo : Vasco

On s’en va donc rapidement et direction Corsavy pour l’ES4.
Dans la montée, On est arrêté par une dépanneuse en travers. Bigre, que fait-elle ici ?
On s’aperçoit que c'est la "Toy" de Richard qui est dessus et visiblement un peu abîmée.
Richard a du cartonner dans l’ES et la dépanneuse redescend l'auto. Dommage pour lui.
Stupéfaction. Je tourne la tête et à ma droite, la 306 de Jacques Maraval est sur le côté.
Les deux leaders Maraval et Génesca se sont accrochés dans la liaison et ont abandonnés tous les deux.
Incroyable. Du jamais vu.

Patrick rattrape son retard pour que je ne pointe pas en retard.

ES4 : Corsavy – Le Tech - 15k900
On arrive au CH pour pointer à 17h52 et là c’est le brouillard qui nous attend.
Toujours la pluie et c’est reparti.
Re-galère. Pluie, brouillard, buée, purée de poix. Patrick n’y voit rien et les pneus, bien sur, toujours mal adaptés.

Dans le brouillard - Photo : atollplus-racing

Stéphan nous double une nouvelle fois.
Seconde arrivée Au Tech et le bilan n'est toujours pas brillant mais il faut dire que l'on est pas les seuls. Tous les concurrents, y compris les leaders, ont été génés par le brouillard et le temps en général dans cette spéciale.

Tableau de bord ES4
Temps ES
Position
Moyenne
Ecart 1er
Temps scratch
Classement
15m01,9s
82ème / 84
63,53 km/h
+3m42,1s
11m19,8s (Pueyo)
83ème / 84

Avant l'arrivée au pointage de l'ES5, on rencontre Jean-Pierre Pézard accompagné de Nico Ruiz. On discute quelques instants et direction le pointage. 

ES5 : Le Pont – La Forge - 7k800
Pointage à 18h22 et pareil que la spéciale précédente. Mauvais temps et prudence.
Patrick est toujours sur la défensive et surveille le moindre écart de la Clio sur cette route toujours aussi glissante.

Tableau de bord ES5
Temps ES
Position
Moyenne
Ecart 1er
Temps scratch
Classement
6m38,8s
79ème / 83
70,55 km/h
+1m30,2s
5m08,6s (Pueyo)
81ème / 83

ES6: Palalda – Le Vila - 6km400
Pointage à 19h16. Toujours pareil. La prudence est de rigueur.
Lanterne rouge dans cette spéciale.

Tableau de bord ES6
Temps ES
Position
Moyenne
Ecart 1er
Temps scratch
Classement
5m46,2s
81ème / 81
66,59 km/h
+1m19,6s
4m26,6s (Alos)
79ème / 81

Arrivée à la fin de la spéciale, ce sera la pause jusqu’à la nuit.
Direction le parc fermé et pointage à 19h38. On ferme la voiture et on souffle un peu.
On n’attend pas les résultats ni l’ordre de départ de ce soir. On sait de toute façon que l’on sera dans les tous derniers.

Direction Toulouges avec DD pour aller souper.
Pas trop faim mais moins stressé que ce midi. Normal.
Après 6 spéciales, le premier bilan est mitigé. Pour moi, ça va. Les pointages, je commence à maîtriser et concernant les notes, malgré quelques petites erreurs, ça se passe plutôt bien.
Patrick est un peu frustré de ne pas pouvoir se lâcher un peu mais avec ce temps pourri et avec les pneus Sliks, on ne peut rien faire. La solution serait de mettre les pneus de route mais est-ce toutefois une bonne idée....

De retour au parc, on lit notre position et notre heure de départ. Nous ne sommes pas dernier et partons à 23h31.

Arrivés sur le podium de départ, on nous apprend que la spéciale est annulée et que l’on partira en liaison.

Pause photo sur le podium - Photo : atollplus-racing

ES7: Palalda – Col Xatard (Nuit) - 18k900
Direction l’assistance, on met la rampe de phare, remettons de l’essence et direction Palalda , pas très loin.
A l'entrée de Palalda, Il fallait s’y attendre, un pointage volant est effectué dans la rue. Pour moi, c'est 23h59. Pas facile de trouver la commissaire dans le noir avec le vent qui s'est levé et la pluie. D'autres copilotes cherchent la commissaire pour le pointage également. 
On attend une bonne demi heure. Le départ est bloqué et on ne sait rien de ce qui se passe.
Arrivé enfin sur la ligne de départ à 0h40, on nous apprend que c’est Philippe Pueyo, le nouveau leader, qui a effectué deux tonneaux et est resté sur le toit.
Une autre sortie de route a conduit les organisateurs a neutraliser la spéciale et on part donc en liaison.
Au départ, Jean-Pierre (commissaire) nous signale des plaques d’huile sur la route et qu'il faut être prudent. Décidement, prudence sera pour nous le mot-clé de ce rallye !!.
On prend le départ et on en profite pour faire une "répète générale" concernant les notes sur le parcours. Humm, quelques erreurs et parties de spéciale pas terribles. Faut dire que l’on a fait que 2 passages sur celle çi pendant les recos et en plus, il fait nuit, les repères ne sont pas les mêmes. Côté route, ça oscille entre sec et humide mais ... il ne pleut plus.
Sur le parcours, on voit sur le côté gauche la M3 de Phil Pueyo en piteux état. Diable, la sortie de route a du être violente.

On rattrape l’équipage féminin qui était devant nous. C’est une liaison mais il ne faut pas oublier qu’il faut pointer à l’heure pour l’ES8, hein les filles !
Tableau de bord ES7
Temps ES
Position
Moyenne
Ecart 1er
Temps scratch
Classement
14m24,6s (forfaitaire)
       
75ème / 77

ES 8: Oms – Céret (Nuit) - 9k700
Première vraie spéciale de nuit. Je pointe à 1h20 du matin. On commence à être un peu fatigué.
Les commissaires le sont presque autant que nous.
L’arrivée à Cérèt se fait correctement mais pas d'excès.

Tableau de bord ES8
Temps ES
Position
Moyenne
Ecart 1er
Temps scratch
Classement
7m51,4s
71ème / 74
74,14 km/h
+1m31,3s
6m20,1s (Alos)
72ème / 74

On part à l’assistance et on rentre la Clio au parc pour la nuit. Il est 2h10 et il faut rentrer sur Toulouges.
Arrivés à la maison, une petite faim nous gagne et on se fait une petite collation. Paté, saussisson et salades. Miam. Mais vers les 3h15 du matin, on part quand même se coucher. Il se fait tout de même un peu tard et demain, on recommence !!!

Tableau de bord fin 1ère étape
Temps
Classement
Groupe N
Classe N3
Ecart 1er
         

Dimanche 3 avril - C'est reparti
Réveil 8h. On devrait partir encore dans les derniers, donc pas d’affolement.
La pluie tombe à verse. Ca promet pour la journée.
Que faire. Garder les Sliks ou bien mettre les pneus routes. On verra tout cela à l'arrivée à Amélie.

A Amélie, on retrouve DD et la route est pratiquement sèche. Incroyable par rapport au temps de Perpignan. Quelques gouttes cependant mais rien de bien méchant.
On pointe au podium à 9h41 et nous ne sommes pas les derniers. L'équipage féminin est toujours devant nous et derrière c'est Vincent Huc qui a eu des ennuis mécaniques hier.

ES9 : Palalda – Col Xatard - 18k900
Je pointe à 9h56 et une fois parti, le passage confirme bien qu’il y a quelques erreurs dans les notes.
La pluie retombe à nouveau mais Patrick est plus à l’aise sur la route humide et commence à contrôler la Clio malgré les conditions.


Tableau de bord ES9
Temps ES
Position
Moyenne
Ecart 1er
Temps scratch
Classement
15m20,2s
69ème / 73
73,96 km/h
+2m42,1s
12m38,1s (Bouscary)
71ème / 73

Dans la liaison jusqu’à Oms, je commence à avoir un peu la nausée.
Arrivée à Oms, un peu avant d’aller pointer, ça ne va pas du tout. Limite malade.
La vitesse soutenue dans la liaison, des virages à n’en plus finir, lire le road book, calculer le pointage, pas bon du tout ....
Bref, je prends l’air mais arrivé au pointage, c'est toujours pas la joie.

ES 10: Oms – Céret - 9k700
Je pointe. 10h45. On branche la cam embarquée.
La pluie tombe toujours.
J’espère que cela va aller. Ce serait dommage, maintenant, qu'il y ait problème.

Passage au Col de Llauro - ES10 - Photo Sabrina

On arrive à Céret. Un régal. Les notes impeccables. Patrick a bien roulé et les temps sont un peu mieux qu’à l’habitude.
Dès le départ, mon "mal au cœur" a disparu et cette spéciale a été la première vraiment agréable sur toute la ligne, malgré la pluie.

Tableau de bord ES10
Temps ES
Position
Moyenne
Ecart 1er
Temps scratch
Classement
7m29,4s
64ème / 73
77,77 km/h
+1m16,8s
6m12,6s (Salas)
71ème / 73

On rentre au parc à Amélie à 11h19 pour un court regroupement de 10mn.
Podium à 11h30, rapide assistance pour mettre de l'essence et direction à nouveau Palada.

ES11: Palalda – Col Xatard - 18k900
La pluie s’est arrêtée et on attaque la dernière section. Pointage à 11h55.
Patrick est confiant et gonflé à bloc pour se rattraper un peu, non pas pour le retard dans le classement général car c’est loin d'être important, mais plutôt pour "rouler" et se faire plaisir.
On branche à nouveau la cam embarquée mais elle sera coupée avant la fin.

La première partie de la spéciale est vraiment un régal mais .... de courte durée.
En effet, nous roulons tellement bien que nous rattrapons les filles de l’équipage précédent.
On s’attendait à ce qu’elles nous laissent passer mais non, rien à faire, on reste derrière. 
La voiture de derrière (Vincent Huc), du coup, nous rattrape également et on la laisse nous doubler de suite.
Le comble. Les filles le laisse passer également et nous bloque juste après.
Patrick est furieux et moi, ça me perturbe pour balancer les notes.
A Saint Marsal, on passe à 3 voitures l'une derrière l'autre ! Ce sont les spectateurs qui ont du être contents !

A l ’arrivée, on file voir les filles pour leur demander pourquoi elles ne nous avaient pas laissé passer et on se prend une soufflée comme quoi, vu que l'on était pas des "rapides", on pouvait rester derrière …. Sans commentaires.
Je comprends beaucoup mieux maintenant pourquoi le copilote de Xavier Rigaud était venu nous remercier lors de la première spéciale. Ca doit être rare de laisser doubler !!. J'en prends bonne note .. Bah, c'est pas grave. Mais tout de même, on était bien lancé sur celle çi. Dommage.

On s’arrête faire une rapide pause dans la liaison pour éviter que la nausée me reprenne.

Tableau de bord ES11
Temps ES
Position
Moyenne
Ecart 1er
Temps scratch
Classement
14m53,5s
63ème / 70
76,19 km/h
+2m29,7s
12m23,8s (Bouscary)
67ème / 70

ES12: Oms – Céret - 9k700
Départ de la dernière spéciale. Pointage à 12h39. A quelques kms de la fin du rallye !
On ne devrait pas rattraper les filles cette fois çi, vu que la distance est beaucoup moins longue que la précédente.
C’est parti. Notes impeccables, Patrick se lâche.
La route est sèche et il a vraiment une envie, enfin, de "rouler".
Bilan. On fait notre meilleur temps.


Tableau de bord ES12
Temps ES
Position
Moyenne
Ecart 1er
Temps scratch
Classement
7m10,8s
53ème / 70
81,21 km/h
+1m03,1s
6m07,7s (Branca)
67ème / 70

Passage au Col de Llauro - ES12 - Photo : Vasco

Arrivée à Céret, c’est vraiment génial.
Cette dernière spéciale a été un régal et de plus, on peut dire maintenant que l'on a terminé le Vallespir !

On pointe à l'avance à 13h03 et arrivé au parc, c’est le passage obligatoire sur le podium pour marquer la fin du rallye. Interview rapide de Patrick par le speaker et on range la Clio.
On retrouve DD et on part manger un morceau en ville.
Les voitures sont bloquées au parc jusqu’à la publication officielle des résultats.
Vers 15h, on y retourne et là, un grand nombre de gens s’affairent autour des autos pour les admirer de près.
Nous retrouvons Pascal, l’ancien copi de Patrick.
Ce dernier me propose de sortir la Clio du Parc. Il n’a pas fallu me le demander 2 fois et ce pour mon plus grand plaisir.

Bilan. Mon pilote a été content de moi. Un sans faute dans les pointages. Un peu d'expérience serait néanmoins la bienvenue sur la prise de notes.
Dans l'ensemble et pour reprendre le slogan des premières éditons du rallye, cela a été "Un week end d'enfer en Vallespir", fort en émotions et des images plein la tête.....
Tableau de bord final
Engagés :
114 - Partants : 106 - Classés : 70
Temps
Classement
Groupe N
Classe N3
Ecart 1er
2h02m19,3s
67ème / 70
26ème / 27
14ème / 15
+22m23,6s

Au fait, c'est l'équipage Bruno Bouscary/Alain Florès, sur une Hommel RS2, qui a gagné le Vallespir cette année.
Faut dire que l'on ne voit pas du tout le rallye de la même façon côté participant et côté spectateur. En tout cas, bravo à eux.
Un grand merci aux parents de Patrick pour leur accueil et à DD pour l’assistance, sa patience et son soutien.
Ravi d'avoir rencontré ou revu Marie (N°27),  Stephan (N°68), Laurent (N°103), Arnaud (N°95), Christophe et Jean-Louis (N°114), Philippe (N°87), les Nicolas (Ruiz et Daous) et Vasco pour le site ...

Eh ! Patrick ..... Alors c’est pour quand le prochain ?

Liens :
Site du rallye : http://rallyeduvallespir.free.fr
Tous les résultats : http://www.patricksoft.fr


Début de page
Retour menu